David à tenté d’être Le Dernier Homme Debout (LDHD Vendée)

David à tenté d’être Le Dernier Homme Debout (LDHD Vendée)

En janvier 2019, j'avais participé à la version off organisée par ATRAS et j'avais coché cette date une fois l'officialisation du LDHD en Vendée à Saint Laurent sur Sèvre dans les coteaux de la Barbiniere.
Le principe : une course à élimination sur un circuit fermé de 7,5kms et 280m de D+ à faire en moins d'1h à reproduire le plus souvent possible et chaque heure les cartes sont redistribuées. Départ donné à 11h50 ( sympa on a 1h10 pour le 1er tour) en compagnie du coach Florent Tyvaert et du "Beauf". Le 1er tour se passe bien en marchant dans chaque côte ( 8 au total sur le parcours ) on rentre en 58'. Là on se dit qu'il va falloir accélérer au prochain tour car on n'aura qu'une heure maxi. Les 2 tours suivants on tourne en 51' ce qui nous laisse le temps de récupérer un peu, manger et s'hydrater pour repartir. À l'attaque du 4eme tour, je sens les jambes qui commencent un peu à raidir mais ça boucle en 52'. Départ du 5eme tour où je ralentis un peu et rentre 54'. Je sens que ça commence à tirer mais hors de questions d'arrêter. Je repars sur le 6ème tour et là les crampes arrivent dans les cuisses  dès la 1ere bosse ou je m'arrête pour m'étirer. Je repars tranquilou mais je redoute les côtes courtes et très usantes avec la répétition. J'enchaine tant bien que mal et me refais une petite santé sur la fin du 6eme tour que je boucle en 57'. J'hésite à arrêter mais Florent me relance et j'avais dit avant le départ que je repartirais systématiquement si je boucle le tour en moins d'1h. Il est 17h57, je prends un grand verre de coca, deux trucs et j'enfile la frontale. On verra ce que ça donne mais les jambes sont lourdes. 18h c'est reparti sur le 7ème tour qui va vite m'être fatidique car dès la première bosse je suis obligé de m'allonger sur le bas côté pour m'étirer les 2 cuisses raides comme des bouts de bois car bourrées de crampes. Je décide donc de rentrer et fini donc ce LDHD avec 6 tours validés et départ pris sur le 7ème avec 45kms pour 1711m de D+ à la 107ème place sur 300. Une expérience énorme sur une course très très originale qui est complètement différente d'un simple trail ou tout le long il faut gérer cette barrière horaire de 1h par tour. Une course d'usure à élimination très cassante avec la répétition des côtes.
Merci à ATRAS pour l'organisation.
Une bonne journée de plaisir sportif avec quelques camarades du coin retrouvé sur les sentiers.
Une bonne prépa pour la Demoniak début juillet à Pouzauges.