Un loup sur la Course des Etoiles

Un loup sur la Course des Etoiles

  • En compagnie de Freddy Brisseau, on prend la direction de Bagnere de Bigorre pour la course des étoiles (course qui a existé dans les années 80 pendant 6/7 éditions) et qui renaît de ses cendres cette année. Au programme : 70 km et 4800m de D+ avec un aller-retour Bagneres / Pic du Midi / Bagneres. Après des heures et des semaines à poncer la montée des Soriettes à Pouzauges pour peaufiner la préparation, nous voilà enfin sur la ligne de départ en ce samedi 12 octobre à 5 h 30 avec 426 trailers.
  • On commence par une première mise en jambes de 260m de D+ puis une montée au Pic de la Peyre où l'on arrive avec  un total de 12 km et 1450m de D+ (et oui le ratio va être énorme vous allez voir par la suite). On redescend ensuite direction le chiroulet (22eme km) pour un gros ravito avant d'attaquer le plat de résistance : 16,5 km et 2000m de D+ (et oui ça va chauffer mais j'ai reconnu cette portion cet été donc je suis prêt) en commençant par le lac bleu, le col d'Aoube, le col de la bonida et enfin pour finir l'ascension au Pic du midi à 2877 m d'altitude. Là, le compteur indique 40km et pas moins de 3600m de D+. Arrive ensuite une longue descente technique puis la remontée vers le col d'Arizes. À ce stade on a 50km et 4100m de D+. On continue toujours sur des sentiers très techniques direction le col de la couarde pour l'avant dernier ravito où, bien sur en temps que fidèles vendéen on s'octroie le droit de prendre une petite bière qui sera d'ailleurs restituée par Freddy 1h plus tard. On continue de descendre en enchaînant les pierriers et les singles pentus direction Beaudean pour le dernier ravito ou nous attend de la garbure. Ce dernier ravito est crucial car il arrive après 63km de course et s'en suit derrière la dernière ascension sur le petit Monné, un nom qui résonne dans les oreilles depuis la veille car cette montée fait 1,8 km pour 500m de D+ : un véritable mur avec des passages à 45% ou les talons ne touchent jamais le sol histoire de bien nous achever. La montée se passe relativement bien puisque je mets 30 min sur le segment Strava à Freddy (et oui il a littéralement restitué la totalité de sa bière sous forme de vomi dans l'ascension..... 😀 😀 😀). Arrivé au sommet, il faut ensuite savourer la dernière descente de 7 km direction le stade de bagnere pour clôturer la boucle. Énorme perf de Freddy qui termine en 13 h 40 et moi même en 16 h 54.
  • Un chantier colossal à l'unanimité de tous les trailers avec des ratios énormes sur les 50 premiers kms.
  • Merci aux organisateurs qui ont proposé une course de folie avec des bénévoles en or, un parcours mémorable et de la bonne bière 🍻.